Zur Wiederherstellung verpasster Fristen

Zur Wiederherstellung verpasster Fristen

Erneut weist das Bundesgericht daraufhin, dass unwirksam zugestellte Verfügungen (hier: Strafbefehl) keinen Anlass für die Wiederherstellung einer Frist geben (BGer 1B_196/2015 vom 30.06.2016; vgl. dazu schon meinen früheren Beitrag).

La question de la restitution du délai d’opposition contre une ordonnance pénale ne se pose que si l’intéressé a été empêché de l’observer. Cela présuppose que le délai d’opposition a expiré avant que l’opposition ne soit formée. Cela présuppose à son tour que l’ordonnance ait été valablement notifiée ou réputée notifiée (cf. art. 85 al. 4 CPP). La question de savoir si la notification était valable ne peut être tranchée par le ministère public à titre préalable dans le cadre de la procédure de restitution de délai prévue par l’art. 94 CPP. Elle doit l’être par le tribunal de première instance dans le cadre de la procédure d’opposition prévue par l’art. 356 al. 2 CPP (arrêt 6B_175/2016 du 2 mai 2016 destiné à la publication, consid ...Zum vollständigen Artikel


Cookies helfen bei der Bereitstellung unserer Dienste. Durch die Nutzung erklären Sie sich mit der Cookie-Setzung einverstanden. Mehr OK